Comment utiliser un Astrolabe ?

Astrolabe-senarius

Utiliser un Astrolabe, c’est pas compliqué. Voici une explication simple :

L’astrolabe (« preneur d’étoile » en grec) est un instrument d’astronomie inventé dans l’Antiquité (2e siècle av. J.C.). Il est utilisé jusqu’au XVIIIe siècle, puis abandonné au profit du sextant utilisé dans la navigation.

L’astrolabe permet de représenter une carte du ciel, par projection stéréographique de la voûte céleste sur un plan.

Utilisations principales

-Mesurer des angles, par visée

-Mesurer la hauteur des astres (étoiles, soleil)

-Lire l’heure (de jour et de nuit)

-Déterminer les éphémérides (heures lever et coucher des astres)

Montage

Un astrolabe est constitué de pièces centrées sur l’étoile polaire (projection de l’axe de rotation de la Terre, et donc autour de laquelle semble tourner toutes les étoiles).

Astrolabe-shema-senarius
Astrolabe-technic-senarius
Astrolabe-shema-montage-senarius

Tympan

Le tympan représente la projection de la sphère locale. Il montre donc les points cardinaux, l’horizon, et surtout la partie visible du ciel avec le zénith du lieu. Il dépend donc de la latitude. A l’équateur, l’étoile polaire se trouve à l’horizon. Tandis qu’au pôle nord, la polaire coïncide avec le zénith. Pour chaque latitude, il faut un tympan différent.

Le tympan est une partie fixe de l’astrolabe.

Astrolabe-tympan-senarius

Araignée

Véritable œuvre d’art par son aspect ajouré et travaillé, l’araignée représente la projection de la sphère céleste. Elle montre une carte du ciel avec les positions des étoiles principales. Elle présente aussi l’écliptique, c’est à dire les différentes positions du soleil dans le ciel, variant au cours de l’année. L’écliptique est graduée en calendrier pour déterminer les dates, avec les dates remarquables (solstices et équinoxes).

L’araignée est une partie mobile de l’astrolabe.

ATTENTION : la carte du ciel montrée par un astrolabe est inversée. Cette inversion est due à la projection stéréographique.

Astrolabe-araignee-ecliptique-senarius

Connaître l’heure avec l’astrolabe

1-Visée : prendre la hauteur d’une étoile (par exemple Deneb), angle par rapport à l’horizon.

2-Tourner l’araignée pour faire correspondre la position de l’étoile avec la hauteur gravée sur le tympan.

A retenir : Cette opération permet de montrer la carte du ciel et des étoiles visibles au moment de la mesure.

3-Repérer la position du soleil sur l’écliptique correspondant à la date de la mesure.

-Pointer l’ostenseur sur la position du soleil, et ainsi lire l’heure sur le limbe gradué de l’astrolabe.

Astrolabe-utilisation_1-senarius
Astrolabe-utilisation_2-senarius
Astrolabe-utilisation_2zoom-senarius
Astrolabe-utilisation_3-senarius

Déterminer les éphémérides : exemple, connaître l’heure du lever du soleil

-Repérer la position du soleil sur l’écliptique correspondant à la date du jour souhaité.

-Tourner l’araignée pour faire correspondre la position du soleil avec l’horizon Est du tympan.

-Pointer l’ostenseur sur la position du soleil, et ainsi lire l’heure sur le limbe gradué de l’astrolabe.

Vues d’artiste : Les Astrolabes de Senarius

Astrolabe-ciel-senarius
Astrolabe – Le preneur d’étoiles
Astrolabe-simple-senarius
Astrolabe – Carte du ciel
Astrolabe-technic-senarius
Astrolabe – Plans techniques

Sources

-Logiciel Shadows https://www.shadowspro.com/fr/astrolabe-planispherique.html

-Associations http://www.meridienne.org/index.php?page=astrolabe.presentation

http://www.astrolabium.be/mesurercieletterre/Astrolabe

-Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Astrolabe_planisph%C3%A9rique